AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes tellement heureux d'avoir des membres comme vous, en or massif ♥ N'oubliez pas de poster sur le sujet Bazzart pour avoir des nouveaux camarades de jeu ici

Partagez | .
 Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : fraîchement célib-à-terre même s'il faut avouer que j'entretiens une relation très fusionnelle avec mon lit.
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 29 MERCI À : anaëlle. (a) Tumblr (g) TA FACE : Selena PERFECT Gomez
MessageSujet: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   Mer 4 Juin - 9:57

Kenaël ∞ Snow
Tu avais doucement ouvert les paupières face aux rayons de soleil qui t'aveuglaient. Un réveil assez secouant avec ce fichu réveil. Tu n'es arrivée à ouvrir qu'un seul œil, tandis que l'autre, était toujours et encore fermé. Tu voyais encore flou et tu n'avais pas vraiment les idées en place... Tu n'étais vraiment pas quelqu'un du matin. Tu finissais par te retourner sur le dos, t'étirant en baillant. Tu te décidais finalement de te lever, traînant les pieds jusqu'à ta salle de bain où tu contemplais ton reflet. Une mine pas très réveillée et les cheveux en pétard, les lèvres sèches et la gorge nouée, les yeux mi-clos et heureusement : pas de cernes. Tu passais ta main dans tes cheveux ébouriffés avant de filer sous la douche. Et d'un coup, tu sursautais au contact de l'eau avec ta peau et frissonnais, tes muscles se mirent à trembler face à la température bien basse de l'eau qui coulait. Ce que ça pouvait t'agacer de prendre tes douches avec une eau si froide et glaciale, mais il fallait faire avec. Si seulement vous étiez restés à Londres, tu aurais beaucoup moins de problèmes. Tu finissais par te doucher avant d'en sortir.
Tu t'es préparée pour sortir et tu avais déjà pris ton petit déjeuner, à vrai dire, tu n'avais rien à faire et tu voulais juste changer d'air parce que rester dans ton appartement, seule, c'était carrément ennuyant. C'est alors que tu saisis les clés de ta voiture et sortis de ta maison, te dirigeant vers ta voiture. C'est alors que tu te mis à conduire sans savoir réellement où te diriger. Tu roulais près d'un parc et ça avait l'air apaisant et calme, un bel endroit pour débuter ta journée. Tu te garais et sortais enfin de ta divine voiture noire pour aller te balader un peu. En marchant, tu allais limite t'endormir et tu avais tant envie de courir, tu aurais fait du sport et réveillé un peu ton esprit encore endormi. Mais malheureusement, tu n'avais mis la tenue adéquate pour un footing. C'est alors que tu regardais quelques oiseaux se loger dans un arbre qui reprenait ses couleurs que tu te cognais contre quelque chose bien dure qui te fit perdre l'équilibre, dieu merci, tu avais très vite repris contrôle et tu n'avais pas fini à terre. C'était plutôt une personne que tu avais cognée et tu avais bien peur de lui avoir fait mal même s'il y avait beaucoup plus de chance qu'elle n'ait rien sentit vu sa force lors du choc. Sans parler de sa carrure quand tu levais les yeux vers elle... Enfin, vers lui, puisque c'était bien évidemment un homme. Mais vous pouviez pas faire un peu attention où vous mettiez les... Ta bouche restait grande ouverte, aucun son ne voulait plus en ressortir. Tes prunelles avaient croisés celles de l'inconnu... Enfin... Pas si inconnu que ça en fin de compte. Tu avais les yeux qui brillaient, tu aurais voulu faire quelque chose d'autre au lieu de rester pantoise à le contempler, tu ne croyais tout simplement pas tes yeux: Kenaël. Tu étais presque sûre que ce n'était que ton imagination qui te faisait des tours même si au fond, tu espérais que ça soit réel, qu'il soit véritablement en face de toi... Chose que tu n'allais certainement pas tardé à comprendre.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : célibataire
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 44 MERCI À : crying to heart TA FACE : Zayn Malik

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   Jeu 5 Juin - 10:56


   

   

   


   
You're my worst distraction, my rhythm and my blues
   Pseudos des participants

   
Il était là depuis un bon petit moment. Il s'y était fait à cette nouvelle vie même s'il n'eut pas trop réellement le choix. Il avait pour habitude de se détendre au parc, de jouer un peu de musique. Mais aujourd'hui il n'était pas trop d'humeur. Il s'était levé du mauvais pied. A commencer par le fait qu'aujourd'hui c'était l'anniversaire de sa mère et que cela faisait au moins cinq qu'il n'avait pas pu le souhaiter et lui dire. Depuis son arrivée, il avait pensé à tout ce qu'il aurait pu dire à ses parents. Ils ne savent pas s'ils vont bien, s'ils se sont remis de sa disparition. Il espère réellement qu'ils se sont rendus pas malade. Ils ne voulaient pas cela pour eux. Pourtant, il avait bien essayé de partir mais c'était impossible. C'est comme s'il était coincé ici et il n'y avait pas d'autres choix. Cette pensée là le rendit encore plus de mauvaise humeur. Alors il essaya de se motiver à manger au moins quelque chose. Il prit un café et une petite tartine. Dans ces moments-là, il savait que seul la musique pouvait l'aider à avancer. C'était son seul point d'accroche. Alors il prit sa guitare et se dirigea vers le parc. Il voulait chanter pour sa mère aujourd'hui, il voulait jouer ses musiques préférées. C'est bête mais il pensait que peut-être qu'elle entendrait de loin, de son coeur. C'était tout ce qu'il pouvait faire et dont il était surtout capable. Il mit un short et un débardeur et sortir avec ses lunettes de soleil. Ces temps-ci, il faisait plutôt chaud. L'été allait bientôt arriver et cela le remontait un peu le moral. Il aimait le soleil, la chaleur, la plage. C'était bon de pouvoir se baigner a pas d'heure, de faire de la musique dans une soirée. Il aimait l'ambiance de l'été et il allait sûrement faire une ou deux colonies après tout il faut bien occuper les gosses d'ici. C'est avec hâte qu'il partit au parc. Il jouait les airs musicals dont sa mère aimait. Sa guitare était vraiment devenue sa meilleure amie. Heureusement pour lui qu'il ne l'avait pas oublié avant de se perdre dans cet endroit. Il serait devenu complètement fou. Une fois qu'il avait joué tout ce qu'il pouvait, il prit sa petite enceinte et mis de la musique pour danser. Il avait très envie de se défouler aujourd'hui et éviter de déprimer. C'était son but même si à ce genre de période, il avait toujours du mal. C'était trop dur pour lui, il aimait vraiment ses parents. Après tout, ils l'avaient élevé et surtout ils l'avaient aidé à trouver ses talents. Ils acceptaient son côté artiste sans problème. Leurs chaleurs lui manquaient affreusement. Une fois épuisé, il alla se cherchait à boire, il avait soif et faim à la fois. Alors sans trop regarder où il allait, il se cogna contre une personne. La force de ce choc était si puissante qu'il a failli renversé la personne. « Mais vous pouviez pas faire un peu attention où vous mettiez les... » Kenaël reconnut cette voix féminine et fit face la personne dont il avait bousculé. Au début, il pensait que c'était une illusion. Il n'y croyait pas ses yeux. C'était un peu surréaliste. Cela faisait quoi cinq années qu'il était coincé ici ? Il avait essayé de chercher des personnes qu'ils connaissaient sans aucune réponse. Il n'avait même pas pu répondre aux multiples messages qu'elle a dû lui envoyé lors de sa disparition. Il n'avait pas pu lui dire à quel point il avait regretté de se perdre. Tout cela à cause d'elle, elle avait été sa source d'inspiration à un moment de sa vie où cela n'allait plus. Il pensait qu'il ne la reverrait plus jamais. C'était comme un rêve. Pourtant il était éveillé, il avait bien sentit le choc de leurs deux corps. Alors comment ? S'était-elle perdue elle aussi ? C'était la ville des paumés ou quoi ? Il se posait beaucoup de questions et n'arrivait pas à prononcer un seul mot. Par où commencer ? Par quoi dire ? Il avait tellement de choses à lui demander. Après tout il venait de la même ville. Elle avait grandi, elle était devenue une femme à présent. Quand il avait quitté, ils étaient bien jeunes, lui à peine majeur et elle adolescente. Maintenant, elle devait avoir dix-neufs passés. C'était impressionnant de se dire que le temps avait bien passé. Alors il la prit dans ses bras instinctivement. Il avait besoin de sentir sa chaleur, son corps. De se rendre compte qu'elle était bien réelle et pas un songe. Il la sera fort contre lui. Dans un murmure il prononça son doux prénom. « Snow... » dit-il. Il n'y croyait absolument pas. Il ne pensait qu'il pourrait à nouveau le dire et surtout lui parler. Il était tellement heureux et confus à la fois. Puis il se sépara dans son étreinte. Il examinait de la tête au pied. Ses cheveux avaient poussé, elle était devenue bien plus féminine et elle était surtout magnifique. « Toujours aussi maladroite à ce que je vois. Y a d'autres manières de dire bonjour t'sais? » dit-il sur un ton taquin. Comme si ses années ne s'étaient pas écoulées. Comme s'il ne l'avait jamais perdue, comme de vieux amis qui se retrouvaient.

   
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : fraîchement célib-à-terre même s'il faut avouer que j'entretiens une relation très fusionnelle avec mon lit.
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 29 MERCI À : anaëlle. (a) Tumblr (g) TA FACE : Selena PERFECT Gomez
MessageSujet: Re: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   Jeu 5 Juin - 12:28

Kenaël ∞ Snow
Tu restais bouche-bée, tu ne pouvais bougeais, tu en étais incapable, ce qu'il pouvait être beau... Tu n'eus même pas le temps de le regarder assez suffisamment que tu te retrouves dans ses bras, une sensation qui t'arrache un sourire, tes mains étaient restées le long de ton corps jusqu'à ce que tu comprennes qu'il était bien vivant, que tu étais bien dans ses bras, tu glissais alors tes mais derrière son dos pour le serrer fort contre toi, te blottissant contre son corps. Cette présence, ce qu'elle pouvait te manquer et ce que tu avais besoin. Tu croyais avoir tout perdu quand tu t'étais paumé dans cette foutue ville... Mais il était bien là, comme il a toujours été là. Un sourire bien tendre se dessinait sur tes lèvres alors que tu entendis ton prénom sortir des lèvres du beau brun. Tu le serrais un peu plus fort avant que tu ne sentis son corps s'éloigner du tien. Tu eus finalement l'occasion de bien le contempler, détaillant chaque détails qui font de lui un être si parfait, ses cheveux en bataille, ses yeux bridés toujours aussi irrésistibles, ses bras musclés et tatoués... Sa voix. Ô grand seigneur sa voix. Ça t'avait tellement secoué d'entendre le timbre de sa voix une nouvelle fois que tu levais le regard sur lui comme si tu ne l'avais jamais entendu parlé, comme s'il avait sortit une note imaginaire, tu le regardais un instant ébahit avant d'afficher un adorable sourire. Tu ne savais quoi dire, tu n'avais tout simplement qu'un sourire scotché aux lèvres et des étincelles logées dans tes prunelles. Tu avais le coeur qui battait assez fort, dépassant largement la norme. Tu lui sautais alors au cou, ne pouvant te contenter de ses simples secondes qui se sont écoulées alors que tu étais dans ses bras, tu avais encore besoin de ce contact qui, bizarrement, te donnait d'inexplicables frissons. Tu le serrais bien fort contre toi et dieu merci qu'il était largement plus fort que toi, tu l'aurais sans doute déjà étouffé. Tu m'as tellement manqué. Disais-tu d'un sourire qu'il ne pouvait certainement pas percevoir, mais il aurait déjà senti les battements interminables et bien fort de ton coeur.
C'est à contre coeur que tu te détachais de lui, ce que tu aurais rêvé rester plus longtemps ainsi mais tu croyais largement qu'il n'allait pas tenir bien longtemps et qu'il allait sûrement par finir s'étouffer, tu avais perdu assez de monde comme ça, alors n'en rajoutons pas avec la seule personne qui compte tellement à tes yeux, tu ne tiendrais pas face à une tel perte, tu as beau être battante mais au final, c'était toujours la même chose, un cercle infernal qui ne finira certainement jamais. Ça avait commencé avec ton père -qui, rappelons-le, n'a jamais été à tes côtés- tu avais réussi à te relever mais ta mère qui est parti sans aucune raison te laissa complètement détruite et sans forces. C'est alors que Kenaël, la seule personne qui voulais tout dire pour toi, celle qui a toujours été là pour toi , celle avec qui tu avais trouvé du réconfort, celle qui te faisais sourire dans n'importe quelle circonstances... Celle que tu aimais à la folie et ne pouvais te passer de sa présence avait disparu. C'est là où tu as eu beaucoup plus de mal à digérer, une perte qui ne t'avait pas laissé indifférente. Ton frère avait suivi les autres, se barrant on ne sait plus où après que vous vous êtes perdus dans ce trou paumé. Tu avais plutôt pris ça comme un abandon et non comme une perte, alors tu décidais d'essayer de survivre dans cette ville, tu n'avais pas non plus le choix, tu te sentais prisonnière ici, mais après avoir retrouvé la plus belle de tes rencontres, tu te rendis peu à peu compte qu'en réalité, tu aurais peut-être tout donné pour te retrouver prisonnière avec lui. Sa présence compensait largement tes coup de blues, tes dépressions et ton manque. Tu le regardais en souriant avant de te décidais de finalement parler. Si c'est comme ça, je resterais toute ma vie maladroite juste pour le plaisir de me cogner avec de si beaux garçons. Disais-tu en souriant, limite tu le dévorais de ton regard brillant.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : célibataire
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 44 MERCI À : crying to heart TA FACE : Zayn Malik

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   Sam 7 Juin - 10:47


   

   

   


   
You're my worst distraction, my rhythm and my blues
   Pseudos des participants

   
Elle était bien là. Ce n'était pas un songe. Elle le sera encore fort dans ses bras. Lui était encore plus heureux. C'était comme s'il avait retrouvé une partie de lui-même qui lui manquait. Comme s'il retrouvait un bout de son passé. Un morceau de musique. Elle était vraiment une personne importante. Lorsqu'il avait disparu, il avait essayé de la contacter mais cela avait été impossible. Il aurait tant aimé lui dire qu'il était toujours vivant, rassurer ses parents. Il n'avait pas fui, il avait eu le malheur de se perdre. Que ces après midis à l'embêter, à se chercher avec elle lui avait manqué. Ses confidences d'adolescent, que ses rêves avaient finis par aboutir. Il aurait aimé qu'elle soit là pour son premier concert, sa première représentation. Il aurait aimé partager ces cinq années avec elle. Mais on lui avait privé. Maintenant qu'il avait retrouvé, il ne comptait plus la perdre. Même si elle le serait un peu trop fort, il se laissait faire. Il ne serait pas expliqué ce sentiment étrange qui le parcourait dans tout le corps mais il ne pouvait s'empêcher d'être heureux et de sourire bêtement. Mais visiblement il n'était pas le seul à le faire. Elle s'y était mise. Son doux sourire était si magnifique avec ses jolies pommettes. Elle l'examina aussi. Il avait un peu changé. Il avait pris quelques muscles et avait mûri dans cette nouvelle ville. Mais bizarrement il avait envie de faire le fou comme autrefois. De retrouver son âme d'enfant à travers elle. Son ancien lui si insouciant. « Tu m'as tellement manqué. » Leurs coeurs battaient à l'unisson. C'est comme il n'y avait que ce son qui résonnait. Comme si l'ambiance avait changé depuis cette bousculade. Le destin l'avait encore attiré à elle de nouveau. C'était assez étrange et bizarre à la fois. Elle se détacha de lui pour le laisser un peu plus respirer. Mais ce n'était pas sa force de sourie qu'il allait s'étouffer. Il la regardait encore et encore. Il ne pourrait jamais se lasser de ce beau paysage. La perte de ses parents et de ses amis avaient été très dur pour lui. Il avait dû se débrouiller dans cette nouvelle vie. S'il n'avait pas eu la musique ou la danse, il aurait certainement pété un plomb. Mais heureusement il avait réussi à s'en sortir. De plus, il travaillait en faisant plusieurs petits boulots. Il avait trouvé un métier d'animateur, de musicien et de danseur. Il faisait un peu trois métiers en même temps si ce n'est plus. C'était pour combler le vide, pour oublier son passé. De plus ce qui était étrange, c'est qu'il la retrouvait seulement aujourd'hui. Le jour de l'anniversaire de sa mère. C'était comme si sa mère lui avait envoyé un cadeau de très loin pour qu'il puisse à nouveau sourire et ne plus se sentir seul. Bien sûr qu'il avait réussi à trouver des amis ou des gens qu'ils n'aimaient pas mais elle était irremplaçable et personne ne pouvait combler son absence. C'était évident. Elle était tout simplement unique. « Si c'est comme ça, je resterais toute ma vie maladroite juste pour le plaisir de me cogner avec de si beaux garçons » Dit-elle en souriant. Il se sentit flatté par son regard. C'était inexplicable cette soudaine relation. Il n'avait jamais su expliquer si c'était une meilleure amie ou bien plus. Il savait juste qu'elle était très importante pour lui et que parfois il aurait pu franchir le cap. Mais il voulait préserver cette amitié. Il ne voulait pas la perdre pour des envies. Il s'approcha d'elle et l'invita à s'asseoir dans un endroit plus tranquille du parc. Il ne savait pas par où comment mais il était très curieux de savoir. « Comment tu t'es retrouvée ici ? » dit-il s'était bien la première question qu'il avait envie de poser. « Pas que je ne suis pas content de te retrouver mais j'ai essayé de partir ou faire des recherches et c'était impossible. Alors cela me perturbe un peu de te voir ici. Puis j'ai tellement de choses à te demander et à te dire. » Il essayait de se contrôler mais c'était très difficile. « Tu m'as tellement manqué aussi t'sais. Me perdre ici pour moi a été un coup dur difficile à surmonter. » dit-il d'un ton beaucoup plus triste. Il pensait à tout ce qu'il avait traversé seul. Il a failli sombrer plusieurs fois dans la folie mais il s'était relevé. Ses efforts ont fini par porter ses fruits et il en était content. Il avait elle maintenant et personne ne pourra jamais plus les séparer....

   
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : fraîchement célib-à-terre même s'il faut avouer que j'entretiens une relation très fusionnelle avec mon lit.
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 29 MERCI À : anaëlle. (a) Tumblr (g) TA FACE : Selena PERFECT Gomez
MessageSujet: Re: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   Sam 7 Juin - 18:10

Kenaël ∞ Snow
Tu le contemplais avec tant de stupéfaction et d’admiration qu’on aurait dit que tu contemplais une œuvre d’art, chose que tu étais entrain de faire effectivement, vu qu’à tes yeux, il était une œuvre d’art, surement la plus belle de toute mais il en était une. Tu allais sérieusement perdre la tête après avoir perdu de vue ton frère qui, dieu sait où il s’est encore foutu… Surement dans un coin encore plus paumé. Mais il n’aurait tout simplement jamais du te laisser, seule, ici. Tu t’es assez battue comme ça alors tu n’avais plus de force pour te battre et aller le retrouver, tu étais déjà assez perdue comme ça alors tu essayais le plus possible de limiter les choses que tu te perdes encore plus. Finalement, baisser les bras n’était pas si mal que ça, même si ça t’arrivait d’angoisser ou de déprimer parfois, dans ton coin, devant cette télévision qui est loin de t’aider à surmonter ces moments, tu as finalement retrouvé Kenaël. Bizarrement, tu sentais comme si tu avais retrouvé ta moitié, tu avais cette impression de ne t’être jamais perdu, tu aurais tout donné pour le retrouver, tout. Tu aurais tout donné pour le voir ne serait-ce que deux minutes, le prendre dans tes bras, mais tu ne l’avais plus revu. Cinq ans que tu ne l’avais plus revu, cinq longues et interminables années de souffrance et de solitude sans lui. Tu avais envie de chialer comme tu avais envie de sourire, tu avais envie de lui sauter une nouvelle fois au cou comme tu avais envie d’entendre sa voix une nouvelle fois. Il voulait tellement dire pour toi, un sentiment des plus bizarres qui t’embellissait de minutes en minutes, chaque instant que tu passais à ses côtés faisait palpiter ton cœur encore plus fort. Tu ne saurais l’expliquer, tu ne saurais expliquer ce que ce lien qui vous unissait, un lien pourtant si fort. Sa voix douce et suave te fit sortir de tes pensées, tu le suivi cependant pour vous asseoir un peu plus loin et tu lâchais un soupir de désespoir. « Eh bien… Il parait que mon frère n’a pas de sens de l’orientation donc on s’est retrouvés ici, ça doit être génétique puisque je ne sais pour quel raison je l’ai perdu de vue. J’avais cette sensation d’étouffer toute seule dans cette ville, je croyais réellement que j’allais perdre la tête… Enfin bref, te retrouver est la meilleur chose qui puisse m’arriver ici alors on va dire que tout va bien. Et toi ? » Disais-tu en tournant ta tête vers lui pour lui sourire, le rassurer que tout allait bien même si au fond rien n’allait, tu ressentais ce terrible manque et heureusement qu’il était là pour le combler, que tu l’as retrouvé au bon moment, au bon endroit. Tu finissais par le regarder tendrement quand il t’avouait qu’il s’est perdu lui aussi, que tu lui avais manqué, un son qui résonnait telle une douce mélodie dans ta tête. Tu fus triste et désemparée de savoir qu’il souffrait autant que toi, qu’il avait souffert pendant tu ne sais combien d’années, seul, entre les murs de ce trou paumé. Tu lui pris machinalement la main, lui caressant cette dernière avant de le regarder. « Ça ira, hein ? Je suis là, même si j’ai apparu je suppose un peu trop tard mais je suis là. Promis juré craché, je ne te laisserais pas tomber. » Disais-tu en lui souriant avant de le bousculer amicalement par l’épaule. Non, rien ni personne ne vous séparerait. Vous aviez fini par arriver dans un coin, tranquille, et tu t’assis près de lui, regardant un instant les alentours qui étaient plus silencieux que tout à l’heure avant de déposer ton regard sur le beau brun qui était en ta compagnie. En temps normal, tu aurais flippé comme une gamine de 7 ans, toute seule, dans un endroit si calme, mais ça te faisait bizarrement du bien d’être dans un tel endroit avec lui, rien que lui et toi. Tu prenais son bras pour regarder ses tatouages qui étaient si beaux et lui donnait un air si sexy. Tu le regardais ensuite en souriant. « Je ne te savais pas si passionné de tatouages tiens ! »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : célibataire
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 44 MERCI À : crying to heart TA FACE : Zayn Malik

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   Lun 30 Juin - 18:16


   

   

   


   
You're my worst distraction, my rhythm and my blues
   Pseudos des participants

   
Elle était là et c'était l'essentiel. Il l'avait retrouvé et ne compter pas la perdre de nouveau. C'était pour lui une nouvelle chance qui se représentait à lui. Même s'il ne savait pas du tout ce qu'il ressentait pour elle, il en était sur elle était très précieuse. Voir son sourire et son plus beau cadeau à ce jour. Elle avait réussi sans le savoir à lui remonter le moral comme elle savait si bien le faire. Il allait pouvoir rire, parler en toute sincérité. Une personne qui est liée à son passé et maintenant son présent. Il avait tant de choses à lui dire. Tant de choses à raconter, à lui demander mais il se retenait. Il se contentait de lui parler comme si le temps n'avait pas passé, comme s'il s'était jamais arrêté, comme si c'était hier qu'ils s'étaient quittés. Bien sûr la réalité le rattrapera sûrement un jour. Mais il ne voulait pas y réfléchir, il voulait simplement agir. Il parla de ses doutes, il la fit rassir et posa ses questions. « Eh bien... Il parait que mon frère n'a pas de sens de l'orientation donc on s'est retrouvé ici, ça doit être génétique puisque je ne sais pour quel raison je l'ai perdu de vue. J'avais cette sensation d'étouffer toute seule dans cette ville, je croyais réellement que j'allais perdre la tête... Enfin bref, te retrouver est la meilleur chose qui puisse m'arriver ici alors on va dire que tout va bien. Et toi ? » Il ne put s'empêcher un sourire à ce qu'elle venait de dire. C'était tout à faire réciproque et il en était heureux d'entendre cela. C'était aussi une bonne chose de retrouver sa meilleure amie d'enfance, il allait pouvoir être lui-même sans relâche. Il allait pouvoir se montrer lui faire découvrir ses nouvelles chansons. Elle l'avait manqué et lui dit. C'était la pure vérité. Se perdre a été une chose terrible pour lui. Avoir aucun repère dans cette ville, se reconstruire sans sa famille et ses amis sans pouvoir leur parler pendant toutes ces années n'avaient pas été facile. Mais il avait réussi à le surmonter, mais encore aujourd'hui ce n'était pas si simple. L'avoir à nouveau à ses côtés étaient quelque chose de fantastique. « Ça ira, hein ? Je suis là, même si j'ai apparu je suppose un peu trop tard mais je suis là. Promis juré craché, je ne te laisserais pas tomber. » Cela la rassura dans un sens. Elle lui donna une tape amicale. Elle savait s'y prendre avec lui. Elle savait comment lui rendre le sourire. C'était très particulier chez elle. « Oui ne t'inquiète pas, maintenant que nous sommes à nouveau ensemble, plus rien peut nous séparer. » dit-il en la serrant fort contre elle. Il était tellement heureux. Mais il semblait qu'elle avait grandit, qu'elle était devenue une femme. Elle avait des formes plaisantes maintenant, elle pouvait plaire, elle n'avait plus cette tronche de gamine, elle était devenue une adulte. Elle avait du sûrement surmonter beaucoup d'épreuves avec son frère. Elle jeta un œil sur son bras tout d'un coup. « Je ne te savais pas si passionné de tatouages tiens ! » Il fit un sourire. Ces tatouages avaient un sens pour lui, il ne pourrait pas tous les expliquer mais il représentait beaucoup de choses pour lui. « Eh ouais, faut bien s'occuper ! » dit-il en plaisantant en caressant sa main qu'elle avait tendue. « Ecoute j'aimerais avoir des nouvelles de mes parents, savoir s'ils vont bien ? C'est peut-être une question bête mais bon je n'ai pas pu les joindre et les rassurer. Alors j'espère qu'en étant artiste un peu renommé cela remontait jusqu'à eux pour qu'ils sachent que je vais bien. C'est peut-être bidon mais bon c'était mon seul espoir. » dit-il perdu dans ses pensées les plus sombres. Il avait si mal de ne pas pouvoir assister à l'anniversaire de sa mère. Ni être là aux derniers moments de ses parents. C'était un coup dur d'être privé de ses proches sans aucune raison. Il serra fort encore Snow dans ses bras. Il essaya de ne pas déprimer. Il ne voulait pas que ses retrouvailles avec elle soit triste. « Celui-là est en forme de clé de sol t'imagine bien que c'est pour la musique mais il forme un S et s'il y a de la neige autour c'est parce que j'ai appris que Snow voulait dire neige et c'était ma manière à moi de ne pas t'oublier. J'avais l'espoir un jour de te revoir et j'en suis heureux que ce souhait se soit réalisé. » dit-il avec sincérité. Il ne voulait plus la quitter, c'était son pilier et le perdre encore une fois, cela serait trop dur pour lui. A l'époque il était jeune, elle était comme une seconde famille mais maintenant ils avaient grandi et elle était devenue très séduisante. Il ne voulait pas qu'un autre homme lui fasse du mal. Il voulait la protéger comme avant. Il voulait l'aider quand cela n'allait pas. Il voulait être son soutien comme elle avait été. Ses retrouvailles étaient la meilleure chose pour lui, cela lui inspirait une nouvelle chanson. Il avait envie aussi de danser, de s'exprimer. Elle était sa source d'inspiration. La danse et la musique étaient tout ce qu'il avait mais elle était bien plus qu'une mélodie ou un son de guitare. Elle était la personne qui le connaissait très bien et dont il avait le plus confiance. Il pouvait être lui-même sans avoir peur, elle connaissait son passé et maintenant son présent. Elle était une personne trop importante pour qu'il puisse la perdre de nouveau. Elle était une meilleure amie dont il n'était pas sûr de ce qu'il ressentait mais ce n'était pas le problème. Il voulait juste profiter de sa présence. C'était l'essentiel

   
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : fraîchement célib-à-terre même s'il faut avouer que j'entretiens une relation très fusionnelle avec mon lit.
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 29 MERCI À : anaëlle. (a) Tumblr (g) TA FACE : Selena PERFECT Gomez
MessageSujet: Re: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   Sam 12 Juil - 19:25

Kenaël ∞ Snow
Assis sur un banc, tu pris ton temps, comme si tu étais entrain de le redécouvrir de nouveau. Attrapant son bras, contemplant ses tatouages, tu sentis sa main sur la tienne ce qui venait déchirer tes lèvres d’un tendre sourire alors que tu relevais ton regard vers ton cher et tendre. Tu l’écoutais te parler de sa famille, de ses parents, ce qui te déchirait le cœur de le savoir tant attaché à des gens qu’il ne pourrait jamais atteindre. En fait, tu avais déjà essayé de te sortir de là mais tu ne faisais que tourner en rond. Tu lui souriais alors qu’il partageait avec toi son seul espoir, triste, irréalisable. Tu ne voulais lui briser ses rêves. Loin de là. Tu l’écoutais. Tout ce que tu pouvais faire pour l’aider, tu serais incapable de faire quelque chose d’autre à part l’écouter, une oreille attentive, surement la dernière chose dont il avait besoin mais tu étais incapable de le sortir de là, ou encore de ramener ses parents à lui. De toute manière, tu ne comprendras certainement jamais le fait qu’il soit autant attaché à ses parents, juste parce que tu détestais les tiens. Tu ne faisais alors que lui sourire, tendrement certes, et l’écouter. Attentivement, même si tu ne pouvais rien dire. Tu n’arrivais point à dire quelque chose. Tu n’avais rien à dire en fait. Tu ne ressens pas cet amour familial, cette envie de les prendre dans tes bras, de toute façon, tu méprisais ta famille. Méchante ? Oui… Tu l’étais et horriblement, chose que Kenaël ne savait point. Tu te retrouvais une nouvelle fois dans ses bras, ce qui te fit sortir de tes pensées et t’arrachait un sourire. Un sourire de satisfaction, de tendresse. Cependant, quand il commençait à t’expliquer un de ses tatouages, tu le regardais avec des yeux qui brillaient de mille feux. Tu passais ta main sur sa joue en lui souriant. « Tu… Tu m’as manquée. » Tu ne faisais que répéter la même chose, il ne pouvait t’en vouloir, ça t’avait troublé ce qu’il venait de dire. « C’est trop mignon ce que tu viens de dire… » Chuchotais-tu en te mordant la lèvre, le regardant longuement avant de laisser tomber ta main de sa joue. Baissant le regard pour regarder une dernière fois ce tatouage. Une légère brise passa et tu levais ton regard vers le beau brun, te rappelant qu’il était tout suant. « T’as pas froid ? » Demandais-tu en le regardant, n’aiment vraiment pas qu’il tombe malade après vos retrouvailles, même si, tu ne dirais pas non pour prendre soin de lui, tant que tu passes toute une journée ou même plus en sa compagnie.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
know mesocial book
MessageSujet: Re: Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kenow • You're my worst distraction, my rhythm and my blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pendant la distraction pre-electorale, 30000 haitiens font face a la deportation
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Parce qu'il faut bien trouver une distraction (Elvir)
» Distraction pour Hommes Dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▸ OCEAN AVENUE :: 3 » ojai :: wooster avenue :: le parc-