AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes tellement heureux d'avoir des membres comme vous, en or massif ♥ N'oubliez pas de poster sur le sujet Bazzart pour avoir des nouveaux camarades de jeu ici

Partagez | .
 les yeux revolver (neyz)
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: les yeux revolver (neyz)   Sam 14 Juin - 17:21


elle a les yeux revolver,
elle a le regard qui tue.
elle a tiré la première,
m'a touché, c'est foutu.

y a un feu de camp en plein milieu de la plage. un groupe de gens qui hurlent, qui rient, qui dansent, qui tombent. ils vont se baigner, déchirés. à moitié en train de baiser à même le sable. et moi, j'en fais partie. moi j'suis là, au milieu, bière à la main, joint au bord des lèvres. j'titube un peu, je me trémousse sur moi-même, un bras autour des épaules d'une fille, plus pour éviter de me ramasser la figure par terre qu'autre chose. c'est un immense sourire que j'ai au bord des lèvres. ouais, même à ojai, on sait fêter. en petit comité, mais on sait quand même fêter. les pieds dans l'eau, la tête près du feu. le cerveau embrumé, on me tire vers la mer. je crie, j'veux pas y aller. on me prend mon joint, je râle. je veux danser, je veux chanter, je veux crier. je veux être heureux. je la veux avec moi, là, ici. pas maintenant, pas au milieu de ce chahut, pas au milieu de ces gens. je la veux avec moi sans personne, uniquement avec elle. sur le sable fin, à la serrer dans mes bras. oublier, tout oublier. nous oublier. et puis nous en aller. je pourrais bien faire une barque avec des branches de palmier, et on s'enfuirait. on s'en irait loin, dans des pays lointains, là où personne ne comprendrait ce qu'on pourrait dire. là où on serait seuls, seuls à tout jamais. juste nous deux et du sable fin. je veux tout ça, avant de me réveiller. tout ça, au lieu de fêter alors qu'il n'y a rien d'heureux à fêter. jamais rien d'heureux ici. pas à ojai. on fête sans raison, à ojai. laissez-moi tranquille, j'veux plus fêter. j'veux aller me promener, seul. les mains dans les poches, le long de la mer, les pieds nus dans le sable trempé, la lune qui se reflète sur mon visage. allez, laissez-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Dim 15 Juin - 8:46

La plage, le premier endroit où j’ai voulu mettre les pieds, le premier où j’ai réussi à venir seule. Tu m’as aidé, ma belle, ton infinité, tu m’as réconforté. J’t’ai même ramenée chez moi, des centaines de grains de sables sous mes pieds, ton eau salé dans mes cheveux. A chaque fois, je repartais le cœur léger, les doutes loin, j’gravais son nom dans le sable et j’te laissais le faire disparaitre. Mais maintenant, maintenant qu’il n’y a plus rien à faire disparaitre, maintenant qu’il s’est évanouit dans la nuit je n’ai plus rien à écrire sur ton corps. Ma belle, que vas-tu m’apporter ?
Neyz, elle vient à la plage comme elle respire, elle en a besoin. Son moment préféré c’est le soir, juste avant le coucher de soleil. L’été elle regarde les familles s’éclipser vers leur foyer, une fois qu’il commence à faire frais, les enfants râlent, les parents aussi, personne n’est content de partir, personne ne veut la quitter. Neyz elle attend qu’il fasse nuit pour enfin rentrer dans son foyer, chez elle. Elle ne veut pas qu’on la voit râler de devoir quitter le sable fin, elle veut pouvoir bouder dans l’obscurité.
Il est tôt, le soleil ne va pas se coucher avant un petit moment, juste le temps qu’elle s’installer. Elle pose sa serviette, elle s’allonge sur celle-ci et elle regarde l’océan, le bleu infini. Elle ne dit rien, elle n’écoute rien d’autre que l’eau venant embrasser la côte. Elle ne veut surtout pas entendre le brouhaha que fait le groupe de jeune, de son âge, à quelques mètres d’elle. Par malheur il est là, par bonheur il la verra. Il viendra peut-être. Elle sait pas trop ce qu’elle veut. Curieuse, elle tourne la tête vers cet amas de corps, et elle le voit. Juste lui, il est seul. Il est tiré vers l’eau, Neyz le regarde, sans rien dire, essayer de refouler cette impression qu’elle est heureuse de le voir, heureuse de sentir son cœur se briser. Il est là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Dim 15 Juin - 12:01

j'avance, les mains dans les poches, la tête baissée. mes doigts de pieds s'enfoncent dans le sable, et de mes talons je laisse ma trace qui bientôt va se faire manger. se faire manger par cette mer déchaînée. cette mer déchaînée dans laquelle j'irais bien plonger. j'irais bien plonger, et m'en aller. m'en aller pour ne plus revenir. j'inspire un grand coup, l'air marin dans mes poumons. je passe ma main dans mes cheveux, poisseux, plein d'embruns. le soleil atteint presque l'horizon, il éclaire la mer. le soleil à son coucher, il attriste mon visage. la nostalgie qui m'envahit. la nostalgie de la douceur du moment. son romantisme, à son apogée même. j'en soupire d'aise, j'en soupire de malaise. je relève la tête, je la vois, là. elle est belle, à son naturel. assise dans le sable, ses fesses au frais, ses cheveux au vent. ma gorge se serre, mon cœur s'arrête de battre. mon visage s'étire en un sourire. chacun de ses traits me rend plus heureux que le précédent. ses traits qui ont plus de pouvoir pour m'illuminer que le soleil lui-même. ses traits qui me rendent plus heureux que tous les cadeaux du monde. plus malheureux que quiconque. je m'approche, doucement. à l'affut, prêt à l'attaque. prêt à me retirer, prêt à me protéger. prêt à être blessé. je n'aurais que ce que je mérite. j'le mérite plus que tout, plus que quiconque, que neyz me blesse. ma neyz. ma neyz à tout jamais. ma neyz plus jamais. je me laisse tomber à ses côtés sans oser un regard, les yeux rivés vers l'océan et son immensité. je lui tends ma bière, sait-on jamais. peut-être que ça pourrait briser la glace que j'ai moi-même installé.
- t'as pas trop froid?
moi j'ai froid, neyz. j'ai froid sans toi. mon cœur est glacé. plus que de pierre, il est de glace. j'ai besoin de toi et de tes baisers pour le réchauffer. j'ai besoin de toi dans mes bras pour me sentir vivant, à nouveau. fais-moi un signe, un sourire, une caresse. quelque chose. non, ne fais rien. ça pourrait me tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Dim 15 Juin - 15:16

Elle tourne à nouveau la tête, vers l’océan. Elle veut s’y perdre, elle ne veut pas sentir son regard légèrement dévier vers lui. Elle ne voit que lui. Elle se bat. Ne tourne pas le regard, garde les yeux sur l’eau, sur le soleil, qu’il t’aveugle, qu’il te brûle la rétine, qu’il t’empêche de le voir. Peut-être que c’est ta seule et unique chance pour ne plus jamais retomber dans ce gouffre sans fin, ne tombe plus, jamais, jamais s’il te plait. Reste sur la rive, ne commence pas à nager vers lui, reste sur le rivage, reste loin des eaux profondes, ne vas pas te noyer. Mais elle a beau essayé de se persuader d’une manière ou d’une autre, si ce n’est pas elle qui plonge c’est l’eau qui déborde et qui vient la submerger. Il est là, à quelques centimètres. Il s’est assis, sans demander aucune permission, l’impoli. Garde cela en toi, petit, continue d’entrer dans ma vie, continue de t’incruster comme une inondation au printemps. Continue d’arriver comme une tornade dans ma vie, mon ouragan. Viens me briser. Elle ne tourne pas la tête, pour autant, elle garde le regard fixe. Elle entend sa voix, son sourire surgit sur son visage, sans demander de permission. Elle se mord l’intérieur de la bouche, elle essaie de cacher sa joie de le voir, il ne faut pas qu’il la voit, jamais. C’est la deuxième fois qu’elle réentend sa voix, qu’elle revoit son visage, qu’il est à nouveau proche d’elle. Elle n’en demandait pas autant, c’est trop. Son cœur va s’envoler hors de sa poitrine, elle va tomber, retenez-là !
- Si c’est l’cas tu comptes me filer ta veste ?
C’est bientôt l’heure, le soleil va se fondre avec l’océan, il va passer de l’autre côté de la terre, il va s’enfuir, lâchement, il va se coucher, il va se lever dans une autre partie de ce monde. Son monde à elle, il est juste là, le soleil se couche sur son monde. Elle ne veut plus être de ce monde, malgré qu’elle meurt d’envie de se fondre avec lui, de ne faire plus qu’un. Elle lutte, elle ne regarde pas ce petit chef-d’œuvre de la nature, elle ne veut pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Dim 15 Juin - 19:03

je m'étale, à ses côtés. le sourire aux lèvres, le cœur léger. comme si sa simple présence avait suffit à m'apaiser. non, en fait, c'est vrai. sa simple présence suffit à m'apaiser. toujours. être à ses côtés, entendre son cœur battre, son souffle taper contre sa peau, rebondir jusqu'à la mienne. sentir son odeur, son shampoing. tout ça, tous ces petits riens qui ne font que grandir mon sourire. et ce sourire, putain, il n'devrait pas rester là. il devrait disparaître, et moi, j'devrais m'en aller. courir, loin. loin d'elle. elle, ma tentatrice. elle, mon am.. rien du tout. ma rien du tout. ma neyz. va-t'en. putain, casses-toi, taz. casses-toi avant qu'il soit trop tard. bim, trop tard. elle a parlé. sa voix m'a percuté et mon cœur s'est balancé, il a frappé ma cage thoracique, violemment. il m'a presque envoyé au tapis. elle m'a envoûté, neyz. ses paroles, légères, qui flottent. je m'y laisse bercer. je laisse un instant, une pause. plus ou moins longue. suffisante pour me délecter de l'écho de sa voix. sa voix qui m'avait manqué. son accent chantant, son timbre doux d'enfant.
- sans doute. peut-être que je te prendrais dans mes bras, aussi.
je laisse tout ça s'échapper, inconsciemment. inévitablement, mes mots traversent la barrière de mes lèvres. sans même que je n'ai le temps de réaliser quoi que ce soit. je soupire, d'aise, un peu, de fatigue, aussi. je replie un peu mes jambes, je pose mon menton sur mes genoux, et, les paupières lourdes, je fixe l'horizon. le soleil couchant. ce romantisme qui m'atteint et fait battre mon cœur un peu plus fort. j'en viens même à oublier les cris des autres, au loin.
- c'est beau.
et moi, je suis tenté de prendre sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Lun 16 Juin - 9:43

Tu es là, à nouveau, à mes côtés. Je sens, enfin, ta présence, là, juste ici. Si je tends le bras, mes doigts peuvent entrer en contact avec ta peau. Je me demande si elle est toujours aussi douce. Je ne tourne pas la tête pour le découvrir, je ne veux pas risquer de me brûler les yeux. Tu rayonnes tellement. Tu sens toujours aussi bon, tu sembles toujours aussi beau. Pourquoi je réfléchis à cela, j’ai déjà éclairci la question à la supérette, lorsqu’il était là à faire l’idiot, le petit con, sous mes yeux. Et le voici, le voilà, comme une pétale de rose, il tombe délicatement sur moi, il vient me recouvrir de son halo de lumière. Pourquoi tu ne peux pas me laisser toute seule, plus de cinq minutes. Tu te demandes si un autre garçon d’Ojai ne risque pas de venir à mon secours, venir me délivrer de ton emprise, il ferait bien. T’es une sorcière, mon pauvre, et tu me tiens prisonnière, veillant sur moi pour être sûre qu’aucun marin, beau chevalier des mers, ne viennent me secourir. J’rêve que de ça, c’est pour ça que je suis là, les yeux plongés dans l’horizon, je l’attends mon chevalier et pour l’instant j’ai qu’un bouffon.
Neyz bascule son poids sur ses bras, elle se tient légèrement en arrière. Elle n’a toujours pas jeté un seul coup d’œil vers lui, depuis qu’il est arrivé, depuis qu’il s’est incrusté. Elle en rêvait, son cauchemar est arrivé. Qu’est- ce qu’il peut bien lui vouloir ? Elle qui croyait qu’il ne voulait plus avoir quoi que ce soit à faire avec elle, elle s’était trompée. En l’espace d’un battement de cil il était devenu une sangsue. Sa sangsue. Il parle, elle lui murmure un léger :
- Peut-être.
Parce qu’elle croit pas trop qu’il lui filera sa veste au moment où elle se mettra à grelotter de froid, ça lui offrira au moins le bonheur de le quitter, le malheur de le laisser à la proie des sirènes. Elle suppose qu’il regarde, lui aussi ce foutu coucher de soleil. Romantisme à son maximum, elle a bien envie de vomir. Elle se relève légèrement, il parle. Murmure qu’il trouve ce paysage beau. En sortant une cigarette et son briquet, en lui tendant le paquet presque vide, elle lui répond à demie-voix :
- Comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Lun 16 Juin - 19:00

à ses côtés, je me laisse enivrer. je pourrais fermer mes yeux, m'endormir. me laisser m'allonger de tout mon long, de tout mon large. ma tête sur ses genoux, un sourire aux lèvres. je pourrais. ou je n'pourrais pas. non. allez putain taz, fais pas l'con, comme ça. lèves-toi, casses-toi. présentes-lui un beau doigt d'honneur et pars. dis-lui d'aller se faire foutre, protèges-toi. protèges-la, putain. putain de merde, t'es con taz. un vrai con, un gros con. protèges-la de toi. laisses-la aller avec d'autre, laisses-lui son bonheur. t'as qu'à être malheureux, toi, on s'en tape. mais pas elle. t'as pas l'droit de continuer de la rendre malheureuse, comme ça, en restant là. mais moi j'veux pas, moi. j'la veux heureuse. et j'la veux avec moi. alors j'fais quoi, moi? j'peux pas avoir les deux, c'est ça? ça m'fait chier, voilà. ça m'emmerde, c'est tout. j'veux faire l'égoïste, pour une fois. j'veux la garder à mes côtés. mais j'ai pas l'droit. j'dois arracher le pansement d'un coup, c'est ça? ça y est, c'est fait. depuis un moment. c'est pas d'ma faute, moi, si j'ai constamment ce besoin de lui recoller, son pansement, puis de lui arracher à nouveau. j'ai besoin d'me sentir présent à ses côtés, de me sentir utile pour elle. je veux lui servir à quelque chose, je veux qu'elle ait besoin de moi. comme ce soir, là. je pourrais me mettre à prier ce dieu qui n'existe pas pour qu'alors s'abatte sur nous un vent glacial. tout ça, par pur égoïsme, pour me satisfaire moi-même, qu'elle vienne se blottir contre moi. que je l'enveloppe de mes bras et qu'elle me berce des battements de son cœur. et alors, quand elle se sentira bien, à nouveau, qu'elle n'aura plus froid, je la pousserais brutalement, loin de moi. j'irais lui crier dessus, lui donner envie de me frapper. j'irais finalement l'embrasser. puis je m'en irais. et dans mes rêves les plus fous, elle me rattraperait. elle me rattraperait comme le temps nous rattrape. le soleil qui s'échappe et neyz qui m'échappe. loin de mes doigts, elle glisse. j'ai la vague impression que mes souvenirs de nous s'amenuisent, et j'en ai besoin. j'ai besoin du souvenir de son visage pour mon bonheur, le soir, quand je vais dormir. pour pouvoir sourire, encore, des fois. quelques rares fois, derrière ma peine. une légère joie. neyz, ma joie. et tout ça, c'est beau. comme moi, dit-elle. moi, moi j'suis pas beau, moi. j'suis laid. j'suis pourri. de l'intérieur. un salaud. le pire. celui qui t'enrobe de douceur pour mieux te briser. le pire des cons. et le pire des cons, il se retourne vers elle. moi j'la fixe, j'reste muet. par tant de beauté. le soleil orangé ne se reflète pas seulement dans la mer ce soir, il est aussi là, dans ses yeux. la petite flamme, elle brûle. elle me brûle, de l'intérieur. j'ai le souffle coupé. une seconde, une minute, une heure. que sais-je. ça fait déjà bien trop longtemps que je reste là, à la regarder, bêtement. j'en ai même un léger sourire qui s'échappe, au coin de mes lèvres. l'idiot. je lui vole une de ces cigarettes qu'elle m'a gentiment donné. la douce. je l'allume, je l'embrase. neyz, laisses-moi t'embraser, toi aussi. et toi, tu pourras me consumer. on ne ferait qu'un, tiens-toi prête, ça ne saurait tarder. je crache ma fumée plutôt que cracher mon venin. la salope au bord de mes lèvres, elle prend la foudre que je suis censé jeter à neyz. elle lui sauve la vie. de la foudre, j'en ai à revendre. j'ai juste pas envie de la déverser. pas ce soir. ce soir, j'ai l'alcool qui me monte à la tête, au nez, à la gorge. il me brûle, il m'encense. il me crie de m'excuser et de la récupérer. il va m'faire pleurer.
- maman est morte.
j'lui lance ça comme ça, de but en blanc. putain taz t'es trop con. ta gueule, un peu. on l'sait que ta mère est morte, ça fait un moment. ça fait plus d'un an et demi, ça fait presque deux ans, réveilles-toi, taz. elle est morte, elle reviendra pas. mais neyz, neyz, comprends-moi. comprends-moi, putain. elle est morte. et toi aussi, tu pourras mourir. peut-être même que c'est moi devrais te la faire passer, ta putain d'arme à gauche. moi j'veux pas. plutôt crever que d'te tuer. et avant ça, j'préfèrerais pleurer. putain neyz, ça fait presque deux ans qu'elle est partie, maman. ça fait presque deux ans que j'ai pas pleuré. pas pleuré devant toi. tu t'souviens? j'ai pleuré deux semaines après qu'elle soit partie. ça a duré quelques minutes, pas plus. j'ai voulu te le cacher, ça a raté. t'étais forte, très forte. puis j'ai plus pleuré devant toi. j'me suis promis que j'recommencerais plus. j'me suis promis que j'serais fort pour toi. et là, quoi? j'me retrouve comme un con, avec les larmes aux yeux, à repenser à maman. à penser à c'qui pourrait t'arriver, à toi. je me ronge l'ongle du pouce comme un idiot, la lèvre tremblante. j'ai déjà tourné ma tête, mes yeux sur la mer. c'est bon, n'y prêtes pas cas, j'vais me calmer. j'vais même peut-être m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mar 17 Juin - 8:22

Elle s’en veut, la Neyz, elle s’en veut d’avoir été faible, d’avoir cédé. Elle lui a ouvert une porte et maintenant elle a un peu peur de ce qu’il va se passer, de ce qu’il va dire. Il va se foutre de sa gueule, il va la pointer du doigt, se lever et hurler au monde qu’il a gagné, il a réussi, elle est toujours accroché à lui, elle ne voit toujours que par son visage, ses yeux sont les siens et elle ne voit que lui. Il n’y a que lui, il n’aurait pas tort de le penser. Elle voulait simplement que cela reste un secret, son secret. Taz, je t’aime. T’es tout ce que je vois, tu es la couleur dans un monde trop terne. Tu es les bulles pétillantes dans mon Perrier, t’es ma cigarette du matin. T’es tout ce qu’il y a de plus beau. T’es la vie, l’été, le printemps après l’hiver. T’es chacun de mes sourires, de mes rires. Et j’ris plus. T’es la cause de toutes mes larmes, de toutes mes nuits d’insomnies, de mes gueules de bois, de mes coups d’gueule. T’es mes cernes, mes yeux bouffis. T’es la cause de tous mes maux. Comment, comment c’est possible d’être tout à la fois, le beau et le laid, l’horreur et le merveilleux. Taz. Le coucher de soleil lui rappelle qu’elle n’a plus personne avec qui partager les belles choses de la vie, elle ne peut que se les murmurer, doucement, comme si elle avait perdu sa moitié à la guerre, comme si elle était loin, ailleurs. Alors qu’elle est juste là, Taz.
Neyz reprend son paquet, allume sa cigarette et recrache la première bouffée vers le soleil. Comme pour lui dire de se dépêcher, qu’elle en avait assez vu. Dégage, rend pas plus bizarre le moment, il l’est déjà assez. Mais c’était avant qu’il murmure, qu’il se mette à nu, qu’il dise que sa mère est morte. Bien sûr qu’elle est morte, la sienne aussi, elles sont toutes mortes nos mères, nos pères. On est tous seuls ici, te crois pas au-dessus, petit. Pour la première fois, Neyz tourne la tête. Elle pose ses yeux verts sur le garçon, il a l’air triste, ou peut-être pas. Mais dans ses mots il y a de la douleur. Il est faible, elle pourrait le consoler. Le prendre dans ses bras, faire le premier pas vers lui. Lui dire que ça va aller, que tout ira bien. Elle pourrait. Mais elle est un peu trop impulsive, elle le regarde, sans réfléchir trop, sans se dire que c’est dégueulasse, qu’elle ne devrait pas. Elle lui lance :
- Ouais, la mienne aussi. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mar 17 Juin - 13:25

moi, comme un con, je m'ouvre à elle. je me déchire devant elle, même. je lui ouvre mon cœur, je l'écorche, comme un idiot. j'me fais pleurer, j'me file les larmes aux yeux, tout seul, comme un grand. j'préfèrerais pas, pourtant. j'ferais mieux de la fermer, d'me barrer. de la laisser en plan, comme une conne. l'oublier. la faire m'oublier. ça serait ça, le mieux. au lieu de quoi, j'reste planté, sur place. j'suis incapable de bouger. j'sens plus mes jambes, j'sens plus mes bras. j'sens plus que mon cœur qui se serre, si fort, si violemment. c'est trop douloureux. mes bouts des doigts qui tremblent, au bord de mes lèvres, prêtes à laisser échapper un filet de bile, amer, âpre. mes yeux, trempés et ma vision troublée. mes oreilles bourdonnent des vagues qui s'écrasent contre le sable. et sa voix, qui résonne. et mon cœur saigne, à l'intérieur. mes dents se serrent, mes poings avec. ma cigarette s'écrase entre mes doigts, se déchire, me brûle la paume de la main en mourant.
- t'es conne neyz, putain t'es trop conne!
je crie, je lui crie dessus. je dois me défouler. je dois lui vomir tout ce que je ressens, tout mes ressentiments. je me lève, d'un coup. je frappe dans le sol, dans le sable. un coup de pied violent, amer. en colère. blessé. elle est conne, neyz, elle est conne. j'suis là, moi, je m'ouvre à elle. j'fais un effort. soit-disant effort. c'en est pas un, vraiment. j'en avais juste besoin, de lui dire. j'voulais juste qu'elle s'approche, qu'elle me serre contre elle. que j'me laisse aller, contre son cœur. j'voulais juste ça. c'était pas grand chose. c'était peut-être trop demander. cette conne de neyz, même ça, elle a pas su l'faire.
- tu comprends rien! tu cherches même pas à savoir, tu penses qu'à toi! tu t'en tapes, du reste, égoïste! comment tu veux qu'on pense à toi, comment tu veux qu'on t'aime, quand toi tu n'vois que par toi?
je la gifle de mes mots. elle peut en souffrir, je m'en fous. non, j'm'en fous pas. pas vraiment. j'veux pas qu'elle souffre, j'veux juste qu'elle comprenne. là, quand je plante mon regard dans le sien. j'veux qu'elle arrive à lire dans mes yeux et qu'elle comprenne ce que je veux lui dire. parce que non, j'peux pas lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mar 17 Juin - 15:35

Il est énervé. Elle comprend, elle se sent conne d’avoir parlé avant d’avoir réfléchi. Elle est conne, Neyz, elle a tant de haine. Mais la haine, c’est de l’amour, sa chère sœur, sa jumelle, même. Elle ne comprend pas trop ce qui se passe dans son cœur, dans sa tête. Elle rêve, chaque soir de l’avoir à ses côtés. Elle veut l’entendre lui parler, elle veut l’écouter, elle veut le sentir contre elle, elle veut ses lèvres, sa peau si douce, elle le veut tout entier. Avant, ce n’était que des souhaits, une idylle utopique. C’était pas possible, elle ne pensait pas le revoir, le ravoir sous les yeux. Et maintenant, elle le voit, elle l’a sous les yeux, à quelques centimètres. Elle sent son parfum, elle la voit, sa peau si douce, elle pourrait juste lui demander de lui parler. Elle ne voudrait pas qu’il s’arrête. Sauf que lorsqu’elle l’a sous les yeux, elle s’en fout de lui. Elle veut le voir dégager, elle se souvient de tout le mal qu’elle a eu à cause de lui. Elle se souvient la pente qu’elle a gravit pour se relever, elle s’est même pas encore relevée. Alors, elle se protège. Elle lui crache dessus, elle lui crache son amour acidifié.
- Mais va-y frappe moi. Cogne !
Elle le provoque, elle veut voir de la haine dans ses yeux, des flammes, de la hauteur de celles de l’enfer. Elle veut qu’il lui offre un billet sans retour pour ce pays merveilleux. Elle veut sentir ses doigts, sa main sur son visage, elle a besoin qu’il rentre en contact avec elle, d’une manière ou d’une autre. Elle veut qu’il laisse sa marque sur elle, sur son visage, sur son corps. Marque ton territoire, que le monde sache que je suis tienne, que je suis à toi, quoi qu’il arrive.  Brûle ton prénom avec tes poings sur ma peau. Ecris Taz en lettres majuscules sur ma poitrine, marque ‘’mienne‘’ sur mes joues. Embrasse-moi, pour que mes lèvres se languissent de la prochaine fois. Fais quelque chose. Tes mots me caressent, fait moi mal. Brise-moi, réellement. J’me remettrais de tes mots, pas de tes poings. J’me relèverais pas si jamais tu viens à poser ton empreinte sur moi, si jamais tu brûles encore ma peau avec tes doigts je risque d’en mourir. Tue moi.
- Avec tes poings, idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mar 17 Juin - 18:50

elle m'énerve, au plus haut point, neyz. la conne. l'idiote. elle me fait voir tout rouge, dans mes yeux noirs de haine. mes poings fermés qui ne demandent qu'à avoir une chose à frapper. mes dents serrées qui pourraient bien se mettre à crisser avec stridence, peut-être même finiront-elles par se briser, les unes contre les autres. mon sang ne fait qu'un tour, tape violemment contre mes tempes. elle ne fait aucun effort pour essayer de comprendre, neyz. aucun. elle ne m'aide pas à la quitter, même pas. tout ce qu'elle sait faire, c'est se faire désirer. ah ça, elle est douée, la gosse. pour se faire haïr aussi. autant que se faire aimer. là, tout de suite, je la hais du plus profond de mon cœur. et dans deux minutes, je serais éperdument amoureux d'elle. un putain de roller-coaster sentimental. j'sais même plus quoi en penser. et l'idiote, elle n'fait que me provoquer. elle me balance sa hargne à la figure sans plus de sentiments. elle s'en fiche. la sans cœur. je l'attrape brutalement, mes mains serrées autour de ses poignets. qu'elle se lève, et vite. un bond en avant, elle est face à moi. je n'lâche pas ses yeux, jamais. pourtant ô combien j'ai envie de dériver le regard. insupportable. je n'peux pas. elle doit comprendre, neyz. de ma main gauche j'attrape finalement ses deux poignets, si fins, et mes mains si grandes. d'une j'en prends deux. elle est si fragile, neyz. si fragile que là, alors que je me mets à la secouer peut-être un peu trop vivement, les yeux peut-être un peu trop injectés de sang, elle pourrait se mettre à faire du bruit dans ses mouvements. quelques cling cling brisés. je laisse échapper une claque, violente, bruyante, de ma main libre à sa joue. mes doigts me picotent et j'ai peur pour sa joue. déjà rouge, empreintée de la trace de mes doigts.
- arrête de faire la grande comme ça! t'es qu'une gamine, une petite conne!
une petite conne qui méritait d'être remise à sa place. c'est ce que j'me dis. pourtant elle ne méritait ça en rien, neyz. c'est moi qui les mérite, les claques. je la lâche subitement. je recule de quelques pas, les larmes à nouveau aux yeux. j'me déteste. j'la déteste. je t'aime, pauvre conne. donne-moi une raison de te quitter et de ne plus vouloir revenir. c'est trop dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mer 18 Juin - 15:13

Lorsqu’elle a dit ça, et il y a eût un sentiment étrange qui a parcouru son corps. C’est bizarre, parce qu’elle voudrait qu’il la secoue, qu’il lui fasse mal physiquement, autrement qu’en lui brisant le cœur, autrement qu’en lui balançant ses pires mots. Elle voudrait pouvoir montrer du doigt ses bleus, ses cicatrices et dire : « Ça c’est la faute à Taz » mais on ne peut pas montrer son cœur brisé, alors elle n’en parle jamais. Et puis elle ne veut surtout pas qu’il lève la main sur elle, c’est normal, personne ne veut réellement se faire tabasser, se faire frapper. C’est maso, de sa part de lui faire une telle proposition. Alors elle est là, assise par terre, elle mange du sable en ne sachant trop sur quel pied danser.
Jusqu’à ce qu’il la force à se lever, qu’il la relève de force, qu’il lui agrippe les poignets, qu’il la confronte, que ses yeux se plantent dans les siens. Elle sait, maintenant, le poids de ses mots. Avant même qu’il pose sa main sur sa joue, elle sait et elle peut même mesurer l’ampleur de sa connerie. Et puis il l’a frappé, il lui a fait mal. Elle fait la fille forte, mais elle a mal. Sa joue est en feu. Elle se dandine pour se retirer de l’emprise du garçon. Elle veut plus l’avoir sous les yeux, elle veut partir loin de lui, loin de ce bourreau. Elle a quelque chose à lui reprocher, quelque chose de palpable. Elle sait qu’il ne l’oubliera pas de sitôt, la gifle qu’il vient de lui mettre, comme elle sait que sa joue n’arrête pas de brûler avant l’éternité. Il parle, il a dû desserrer ses mains, il l’a lâchée même. Elle peut partir, elle peut s’enfuir. Elle ne dit rien, elle le fusille de ses yeux verts forêts, et elle tourne les talons. Elle laisse en plant son sac, ses affaires, elle veut juste partir. Alors elle part, elle longe la plage. Elle marche pas vite, mais ses talons s’enfoncent nerveusement dans le sable, assez pour laisser son empreinte. Elle est le petit poucet qui ne veut pas être retrouvée, sauf que ses cailloux ne s’effacent pas avec l’eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mer 18 Juin - 18:14

j'ai merdé. voilà. j'me suis laissé emporter, comme un con. je lui ai levé la main dessus, et au moment même où mes doigts ont claqué sur sa joue, j'ai bien senti que quelque chose s'est brisé entre nous. le con. j'aurais jamais dû faire ça, jamais. j'aurais jamais dû la frapper. y a quelques mois, quelques semaines, quelques jours, y a quelques minutes, même, j'aurais jamais pensé lui faire ça. pourtant, voilà. ma main a ripé, je l'ai fait. je m'en mords les doigts, maintenant. j'ai les larmes aux yeux, j'ai mal pour elle. j'ai envie de me frapper, de me tuer. j'ferais peut-être mieux d'aller me noyer, là, tout de suite. aller en haut de la falaise, à côté, puis me laisser tomber jusqu'à l'eau, dans les rochers. j'me ferais disparaître, et peut-être qu'avec disparaîtrait sa douleur, la trace. je disparaîtrais de son cœur. j'ose l'espérer. mais voilà, j'suis pas assez couillu, moi, pour aller me jeter d'une falaise. j'ose pas. j'ai pas l'temps de réagir, d'essayer de me rattraper, elle s'en va déjà. elle s'enfuit, loin de moi. loin de ses affaires, loin de tout. elle a l'air brisée. c'est moi, qui l'ait brisée. j'me sens honteux, l'échine recourbée. j'avance rapidement jusqu'à elle. pour la deuxième fois, j'attrape son poignet. plus doucement, cette fois. je passe devant elle, face à elle. j'attrape son visage entre mes mains, délicatement, pour la forcer à me regarder, un peu. mes yeux passent un long moment dans les siens. l'affaire de longues secondes que je n'ose pas compter. sans un mot, je finis par la tirer, comme j'en ai si longtemps rêvé, jusqu'au creux de mes bras. là, je la serre contre moi, mon nez dans ses cheveux je me délecte de son parfum. je la serre fort, fort, fort. je veux creuser sa forme dans mon torse, ne jamais l'oublier. que mon cœur crie quand il ne sentira plus le sien battre tout près. je veux l'aimer à en être déchiré. oh non, ça, c'est déjà fait.
- pardon, j'voulais pas.
ma voix se casse dans l'air, brisée, tremblante. mes yeux se remplissent à nouveau. à la limite de la bipolarité, mon humeur ne cesse de changer. je suis à fleur de peau. c'est neyz qui me rend comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mer 18 Juin - 19:50

Ses pieds, elle marche. Neyz martèle le sol, elle est énervée et en même temps. Elle ne comprend pas du tout ce qui se passe. Elle devrait taper des pieds, lui renvoyer sa claque, lui faire bouffer du sable, le noyer dans l’océan, elle devrait le tuer pour qu’un plus gentil garçon rentre en ville. Elle a tellement de chose à faire plutôt que de fuir lâchement, plutôt que d’écrire avec ses empreinte tout l’amour qu’elle a pour lui. Elle espère secrètement qu’il la rattrapera, qu’il s’excusera, elle veut tout ça, elle veut qu’il lui dise qu’il est désolé alors que c’est clairement de sa faute à elle. Sauf qu’elle n’en est pas capable, de dire qu’elle est désolée. Elle est capable de rien faire, de toute manière. Elle ne sait pas s’ouvrir, elle ne sait pas ce que c’est que de donner un peu de soi à l’autre. L’autre, elle ne connait pas ça. Les sentiments, elle en expérimente de nouveau chaque jour. Et ce garçon-là, Taz, il lui fait découvrir de nouveau sentiment chaque seconde.
D’ailleurs, elle ressent comme une décharge électrique lorsqu’il lui rattrape le poignet. Elle a l’impression d’être frappée par la foudre lorsqu’il la plaque contre lui. Oh mon dieu, il est là, juste dans ses bras. Elle en rêvait, il l’a fait. Elle peut sentir son corps contre le sien, elle peut sentir son parfum, elle peut enfin se reposer. Elle ferme les yeux, pose sa tête contre sa poitrine. Qu’est-ce qu’elle est bien, à cet instant. Elle se laisse aller, elle a comme un poids qui s’envole, loin dans les nuages, un poids qui prend la mer. Elle passe même ses bras autour de sa taille, elle l’enlace. Elle le serre fort contre elle. Il s’excuse, c’est sa manière à elle de lui dire qu’elle est désolée, pour tout. Pour maintenant, pour avant et pour après. C’est une conne Neyz, elle a besoin de s’excuser pour beaucoup trop de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mer 18 Juin - 20:24

là. là, ça faisait un moment déjà que j'en rêvais, que je l'attendais. ce moment où j'allais craquer. ce moment où je finirais par la prendre dans mes bras, la serrer contre moi. et au summum, à l'apogée, la voilà qui m'accepte, qui me serre. elle ne me repousse pas, comme je l'ai tant redouté, bien au contraire. elle cale sa tête contre mon torse, mon cœur s'emballe. plus que jamais. il va déchirer ma cage thoracique, il va imploser. boum, plus de taz. moi, moi je l'enlace comme jamais, comme si j'allais crever. mes bras autour de son cou, je serre sa tête contre moi, mes doigts glissent dans ses cheveux. silencieux, seul le bruit des vagues qui s'écrasent contre le sable vient tout perturber. la magie du moment, le romantisme de la scène, et le soleil qui s'enfuit. je ferme mes yeux, j'essaye d'inspirer longuement, de calmer la guerre qui se déclare en moi. celle entre mon cœur qui me dit de ne plus la lâcher, et mon cerveau qui me dit de la quitter, pour son bien à elle, avant le mien. cette guerre si violente qu'elle déclenche en moi des tressauts vifs, répétitifs, à nous secouer tous les deux. des sanglots silencieux, sans larmes à faire couler, que je n'arrive même pas à réprimer. ces soubresauts qui expriment toute ma joie et toute ma peine. tout mon tiraillement. moi muet, j'ai perdu ma voix, j'ai perdu ma raison. je n'sais plus quoi lui dire. je suis désolé. ça, c'est déjà dit. je dois te quitter. ça, j'en suis incapable. je suis tout bonnement capable de continuer à la serrer, à nous secouer involontairement. je suis un incapable, ce soir. perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mer 18 Juin - 21:11

Il est là enfin, elle ne saurait dire combien de temps elle a attendu ce moment, combien de nuit elle a passé à attendre cet instant précis. L’avoir sous les doigts, juste comme ça. Elle ferme les yeux, le monde tourne. Elle danse avec le monde. Tout va bien, elle en a presque oublié tout ce qui s’est passé avant. Juste à l’instant, il y a des mois. Tout s’est évaporé pour qu’elle puisse profiter de l’instant. Ses cinq sens sont en éveils. Elle se voit, d’en haut, enlaçant ce jolie garçon, ce garçon qu’elle a aimé, qu’elle aime, même, de tout son cœur, qu’elle déteste de toute son âme. Pourtant, elle est là, dans ses bras. Elle le sens, elle sent son corps, son dos, sa cage thoracique contre elle. Elle sent son odeur, mêlée à celle de l’océan, de l’infini bleu. Elle peut sentir le bonheur pétiller sur le bout de sa langue. Et puis elle entend l’océan, juste l’océan mêlé aux battements de son cœur, de leurs cœurs. Ils battent à l’unisson, comme s’ils n’étaient qu’un. Ils sont une âme dans deux corps, enfin réunie. Mais rien ne dure jamais avec Neyz, le bonheur encore moins. Contre son grès, elle se détache de cette étreinte, elle relève la tête, un immense sourire sur tout le visage, partant d’une oreille pour rejoindre l’autre. Elle sourit avec ses yeux, avec ses lèvres. Elle sourit, heureuse. Et puis elle brise le moment avec ses mots :
- C’est ton cœur qui bat comme ça ? Ou y’a un batteur pas loin ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Mer 18 Juin - 21:30

j'abandonne, moi. je baisse les bras, tant pis. je n'veux plus me battre avec moi-même, je refuse. c'est fini. ce soir, je me laisse aller. je me laisse aller à elle, à ses bras, à mon amour pour elle. tant pis pour moi. va te faire foutre, la vie. va te faire foutre, le complot. va te faire foutre, ma conscience. ce soir, c'est neyz et moi. juste nous deux. sans rien d'autre pour gâcher tout ça, au milieu. j'm'en tape de ce qui pourra se passer demain. j'm'en tape comme de l'an quarante. j'm'en tape, moi j'vois juste neyz contre moi. moi j'vois juste mon bonheur qui frappe à la porte. neyz qui me l'apporte sur un putain de plateau en argent. mon bonheur à son apogée, une infusion de joie. j'suis la théière et neyz mes feuilles de thé, mon bonheur. ce bonheur qui m'avait manqué, ce sentiment de plénitude, d'accomplissement. d'être enfin entier, attendu depuis si longtemps. ma drogue. j'ai bien essayé d'me foutre en rehab sans elle, la cause était perdue d'avance. j'suis là à plonger tout entier dès que l'occasion m'en est donnée. qu'est-ce que vous voulez, j'suis faible, j'y peux rien. j'voudrais bien m'en détacher, mais j'en suis incapable. aucune volonté, le pauvre gosse. elle, elle me lâche, et mon cœur crie déjà à l'aide, au secours, il se noie, il s'étouffe. il se meurt. il se meurt sans l'écho de ses battements à elle. le con, il est déjà accroc à nouveau. et j'pose mes yeux sur son visage, sur son sourire. son immense sourire, comme je ne l'avais pas vu depuis si longtemps. des larmes de joie perlent au coin de mes yeux alors que mes lèvres se fendent en un sourire si grand qu'il provoque un rire, léger, authentique, un vrai. les joues rougies, je calque mes mains contre ses joues, à l'orée de sa mâchoire. je crève d'envie de l'embrasser, mais j'voudrais pas tout gâcher.
- c'est moi. c'est moi neyz, c'est moi, t'as entendu comme il est? c'est fou, j'crois que j'vais crever.
mon sourire ne m'quitte pas, mon presque rire enfantin non plus. ils restent en position. j'vais crever ouais, j'vais crever d'un trop plein de joie. j'vais crever de toi. putain, je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Jeu 19 Juin - 8:16

Elle est pas capable, Neyz, de garder un moment dans ses mains, de le regarder et de l’apprécier. Elle n’y arrive pas, elle aimerait bien, pouvoir juste apprécier ce qu’on lui donne. Mais il faut toujours qu’elle foute tout en l’air. Elle se donne pas vraiment le choix, elle ou quelque chose d’autre. Y’a comme une force suprême qui prend possession de son corps et qui lui fait faire tout ce qu’elle ne veut pas, foutre en l’air ce magnifique moment, ça, en fait partie. Elle parle bien avant de réfléchir.
Il pose ses mains sur son visage, le contact de ses mains sur son visage ne fait qu’encrer encore un peu plus le sourire sur son visage. La jeune fille ne sait pas trop si c’est un sourire de bonheur, pur, ou si c’est le sourire avant la grosse bêtise, juste avant un mensonge, juste avant qu’elle foute tout en l’air. Lui aussi, il sourit, il a l’air heureux. C’est peut-être trop facile. Tout va bien, tout est bien. C’est trop, beaucoup trop pour elle. Elle le mérite pas.
- Si tu crèves, y’auras peut-être un mec qui viendra prendre ta place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Jeu 19 Juin - 8:48

de mes mains j'encercle son visage comme s'il était mien. j'le souhaite au fond qu'il soit mien encore, autant que j'le voudrais. jusqu'à ma mort et même après. j'voudrais pouvoir la rejeter et retourner à ses côtés n'importe quand, qu'elle m'accueille à bras ouverts. l'amour éternel. j'suis plongé dans ses yeux, dans son sourire. j'vois rien d'autre. y a rien d'autre à voir. y a rien d'plus beau que son sourire qui illumine même les nuits les plus noires. mon sourire m'retombe. il n'a plus que des anciennes traces de joie avortée, plus qu'un sourire un peu amer. le con. la conne. elle me l'a retiré d'un coup, sans prévenir. et moi, j'lui retire mes mains de sa peau douce, sa peau de bébé. j'le range dans mes poches.
- ça s'rait pas plus mal.
ouais, ouais ça s'rait pas plus mal que j'crève, ouais. ça t'laisserait une longueur d'avance, neyz. quand un autre rentrera, on s'ra sûrs que ça s'ra pas à ton tour de crever. on s'ra tranquilles pour cette fois-là, tu crois pas? puis même si la fois d'après ça en venait à ton tour, tiens, ça serait pas à moi de l'faire. j'serais tranquille, un peu. ça m'laisserait du répit. moi j'aimerais bien. j'devrais peut-être aller crever dans un coin, t'en dis quoi?
- puis avec un peu d'chance tu pourras l'avoir dans tes draps.
tes draps, tes beaux draps doux. j'les connais par coeur, tes draps, tu sais. j'les ai pas oubliés, par un seul instant. eux, ont dû m'oublier depuis un moment maintenant. mon odeur a bien dû disparaître, j'en doute pas. il s'rait temps d'en remettre un jet, tu crois pas? ou peut-être pas, tiens. peut-être qu'tu devrais y encrer le parfum d'un autre. le parfum du type qui viendra après ma mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : ses souvenirs
MAUDIT DEPUIS LE : 01/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 85 MERCI À : quelqu'un TA FACE : love

Feuille de personnage
to-do-list:
rp en cours:
vos liens:
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Sam 21 Juin - 7:23

Elle en pense pas un mot, pas une syllabe. Elle veut pas le voir crever, elle y a penser, touts les jours depuis que son regard à croisé le sien, depuis que son cœur s’est mis à battre au rythme du sien. C’est ce qui la travaille le plus, quand est-ce qu’elle va devoir pleurer sur sa tombe, avant ou après qu’elle soit enterrée ? Elle a réfléchi à ce problème, elle sait très bien qu’elle le suivra, si jamais ça arrive. Elle est prête à suivre ce con jusqu’au bout du monde, au bout d’l’univers. Elle est prête à s’accrocher à son véhicule et à ne jamais le quitter. Elle veut pas qu’il lui arrive quelque chose, de grave, ou pas. Elle ne veut pas qu’il souffre, ce serait trop dur. Alors, comment penser, une seule seconde, que si jamais un malheur s’abattait ici, qu’elle irait accueillir quelqu’un d’autre chez elle. Comme si son corps pouvait vibrer au rythme d’un autre. Il n’y a que lui qui lui fasse ça, personne n’est à la hauteur, personne, même pas elle. Elle a essayé, au début, pour voir ce que ça fait. Elle s’est faites souiller par quelques gars, elle a jamais retrouvé le bonheur des mains de Taz. Mais ça, elle se garde bien de lui dire, elle ment, c’est devenue son passe-temps favoris. Ça lui permet de croire, pendant une seconde, qu’elle est mieux sans lui.
- Il a déjà sa place, il est peut-être, même, déjà là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : enterrée au fond d'mon coeur de pierre
MAUDIT DEPUIS LE : 02/06/2014 BOMBES ENVOYÉES : 61 MERCI À : ma préférence TA FACE : laisses, c'est pas ta tasse de thé
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   Sam 21 Juin - 8:32

elle est forte neyz, très forte. elle a réussi en un rien de temps à nous faire passer des embrassades, des retrouvailles, à un recul. presque de la jalousie, un peu de haine. le tout enrobé sous de l'indifférence, de la fausse indifférence. comme si j'en avais rien à foutre, alors que moi, j'suis plein de ressentiments. j'voudrais hurler. j'voudrais aller tous les choper, tous les gars qui pourraient plaire à neyz, tous sans exception, les torturer, les faire souffrir. peut-être même les tuer, et qu'ils la laissent tranquille. j'voudrais, égoïstement, avoir la certitude qu'elle sera toujours à moi et rien qu'à moi. qu'elle m'aimera pour toujours. j'voudrais la détester de m'vouloir mort, comme ça. j'voudrais la détester de penser à en avoir déjà un autre, de mec. quand bien même j'suis pas son mec. j'sais même pas si j'l'ai été un jour, son mec, vraiment. neyz, elle m'trouble. rien qu'à ses mots, elle déclenche en moi une avalanche de sentiments, une vague déferlante de craintes et d'envies. elle est comme ça, neyz. elle marche comme ça, sur moi, c'est son pouvoir d'action. en un claquement de doigts, elle pourrait me déchirer le cœur, me le mettre en pièce, sans même s'en douter, derrière mon regard arrogant. j'aimerais l'avoir encore, là, ce regard, et ce sourire suffisant. mais voilà, là, j'y arrive pas. j'y arrive plus. j'ai juste les mains dans les poches et le regard vide.
- tu perds pas d'temps à c'que j'vois, tu t'éclates bien?
mes lèvres crient trainée, tu t'en tapes déjà d'autres et mes yeux, eux, pleurent tu m'as déjà remplacé? j'voulais pas, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
know mesocial book
MessageSujet: Re: les yeux revolver (neyz)   

Revenir en haut Aller en bas
 

les yeux revolver (neyz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Aux yeux du souvenir...
» >>. J'ai cru voir une flamme dans tes yeux... [PV Nuage de Citron et Nuage d'Ecureuil]
» me noyer ? plutôt dans tes yeux qu'ici... [ A ]
» Un combat avec un loup brun aux yeux oranges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▸ OCEAN AVENUE :: 3 » ojai :: roxbury avenue :: la plage-