AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes tellement heureux d'avoir des membres comme vous, en or massif ♥ N'oubliez pas de poster sur le sujet Bazzart pour avoir des nouveaux camarades de jeu ici

Partagez | .
 mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellation.
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : je suis seule avec un petit dans le tiroir.
MAUDIT DEPUIS LE : 25/03/2014 BOMBES ENVOYÉES : 206 MERCI À : starbucks crazy. TA FACE : amber heard
MessageSujet: mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellation.   Ven 30 Mai - 15:07

maisie heartfields

   
❝ citation citation citation citation citation ❞
about younewcomers
prenom : Maisie. C'est le prénom qu'ont choisi mes parents pour moi. Pour être franche, je ne m'en plains pas je me dis que ça aurait pu être pire, j'aurais pu m’appeler Jacqueline ou bien Germaine. ∞ nom : Comme la plupart des gens j'ai hérité du nom de mon paternel ; Heartfields. ∞ surnom(s) : à vous d'en inventer. ∞ métier : médecin. ∞ date et lieu de naissance : Je suis née un certain 12 décembre 1986 dans la belle ville de Camberra en Australie.  ∞ orientation sexuelle : Je suis ouverte à toutes les propositions donc bisexuelle. statut: Célibataire avec un petit dans le tiroir. ∞ caractère: marrante, enfantine, maladroite, curieuse, jalouse, rancunière, faible, impatiente, souriante, ambitieuse. ∞ groupe: newcomers ∞
   
1 △ qui étiez-vous avant d'arriver a ojai? J'étais une jeune fille ordinaire et banale qui habitait à Sidney. Je suis issue d'une famille riche alors j'avais tout ce que je voulais excepté l'amour de mon père. Cet homme était un tyran, il ne m'avait jamais désiré et pour arranger les choses il m'avait trouvé un prétendant que je devais épouser. En partant à l'autre bout du monde j'ai certainement du déclencher sa colère...

2 △ comment êtes-vous arrivé a ojai? à cause d'un homme. Effectivement après avoir appris que j'étais enceinte j'ai remué ciel et terre pour savoir où mon ex petit-ami était parti se réfugier. C'est ainsi que je suis venu à ojai. J'ai tout laissé dernière moi mais au final ce n'est pas une très grande perte. La malédiction m'importe peu pour l'instant tout ce que je veux c'est le récupérer. Quand ça sera fait peut-être que je m'en préoccuperai un peu plus.
   
 
 

   
your face, my friend
prénom : je m'appelle anaïs, ça sera nana ou naïs pour les intimes.    ∞ pseudo : on me connait mieux sous le pseudo de sweet peach. âge : je viens d'avoir vingt-ans et je ne m'en suis toujours pas remise.    ∞ comment as-tu trouvé le forum ? :les joies du staff.    ∞ fréquence de connexion :on va dire régulière, j'essaye de venir tous les jours et de répondre au moins une fois par semaine à mes rps ou plus tout dépend de mon agenda quoi. suggestion pour le forum : aucune il est parfait comme ça, en même temps je suis pas objective je suis une adminette.    ∞ type de lien favoris : les liens compliqués of course.    ∞ niveau rp : ça dépend mais je dirais 400 mots, j'écite d'écrire trop pour que ça avance rapidement.   ∞ un mot pour la fin : c'est mon dernier mot Jean-Pierre.  Arrow  ∞

   
Code:
<ro>amber heard ▸</ro> maisie heartfields


Dernière édition par Maisie Heartfields le Sam 31 Mai - 18:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RUN BOY RUN
avatar
know mesocial book
LA SOULMATE : je suis seule avec un petit dans le tiroir.
MAUDIT DEPUIS LE : 25/03/2014 BOMBES ENVOYÉES : 206 MERCI À : starbucks crazy. TA FACE : amber heard
MessageSujet: Re: mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellation.   Ven 30 Mai - 15:08

and we danced

   
❝ citation citation citation citation citation ❞
Les pieds dans l'eau, les cheveux au vent, le regard perdu dans l'océan, elle resta figée ainsi pendant de longues minutes. Aucun son ne parvenait à la sortir de ses pensées hors mis peut-être le bruit des vagues qui se fracassaient sur les rochers. Rien ne semblait vraiment capter son attention, elle était là sans être là, ses pensées occupaient tout son esprit. Le soleil réchauffait doucement son visage, elle bougea quelque peu ressemblant de moins en moins à une statut et retournant sur le sable fin de la plage. Elle se laissa tomber au sol, s'asseyant pour réfléchir et faire le bilan de sa vie.


Flashback – le 14 mars 1999
Contrairement à certaines personnes, elle n'a jamais su ce que voulait dire la privation, les fins de mois difficiles, la galère, elle a toujours vécu dans des conditions plus que décentes : une grande maison, des objets luxueux, de l'argent à flot... C'est tard qu'elle en a pris conscience mais elle a trouvé un véritable sens à l'expression « l'argent ne fait pas le bonheur », effectivement, elle a toujours eu tout ce qu'elle désirait mais ça ne fait pas tout. Sa vie c'est loin d'être un fleuve tranquille ou une histoire toute rose, comme vous préférez. A l'âge de seize ans environ, son existence est devenue sombre, sa mère s'est faite enfermée dans un hôpital psychiatrique, elle était malade, elle était folle tout simplement. Vulnérable, c'est sans doute l'adjectif qui décrivait mieux Maisie à ce moment là. Elle avait perdu sa mère, celle-ci n'était plus la même, à chaque fois qu'elle allait lui rendre visite dans son hôpital, elle ne la reconnaissait pas, elle se fichait complètement de sa fille. C'est dur à cet âge là de faire face à une telle situation, on est jeune, on est con et on a surtout besoin d'une figure maternelle pour nous apprendre la vie. Maisie était livrée à elle-même. Quant à son père c'était un homme dur, toujours pris par son boulot, il n'avait plus le temps de s'occuper de sa fille voilà pourquoi il décida de l'envoyer vivre chez sa tante. « Maisie dépêche toi, ton avion part dans une heure, on va être en retard. Et arrête de faire cette tête s'il-te-plait ! » Elle n'était pas contente d'aller là-bas, son père l'énervait, elle n'avait pas envie de partir mais elle n'avait pas le choix. En partant à l'autre bout du monde, elle ne pourrait plus voir sa mère. « Je suis prête, allons-y de toute façon t'attends que ça. » Elle était peut-être jeune mais pas idiote, il avait envie de se retrouver seul pour pouvoir refaire sa vie sans qu'il y est un élément perturbateur, en l'occurrence elle.
Fin du flashback.


Elle secoua la tête voulant à tout prix chasser ces idées puis elle se leva pour marcher un peu le long de l'océan. Elle avait besoin d'air pour penser à autre chose. Sa mère était toujours à l'hôpital psychiatrique de Sydney, son état ne c'est jamais amélioré et il n'y a plus aucun espoir, elle sera toujours comme ça, parfois elle ne se souviendra plus de sa vie et racontera des choses insensés et d'autres fois elle aura des moments de lucidité. La maladie de sa génitrice lui a donné envie de devenir médecin pour découvrir s'il existait un remède, ses recherches n'ont toujours pas aboutit mais aujourd'hui elle occupe une bonne place grâce aux études que son paternel lui a payé, de toute façon à part l'argent, ce dernier ne lui a jamais rien offert. Son père n'a jamais été un homme très tendre, ses relations avec lui ont toujours été tendues sans vraiment savoir pourquoi. Et croyez moi ce n'est pas fini, plus les années passaient et plus elle avait du mal à le supporter.


Flashback – le 24 novembre 2005
Le téléphone venait de retentir, Maisie décrocha sans grand enthousiasme en voyant que c'était son père. « Ma chérie, je t'ai pris un billet d'avion pour lundi prochain, tu vas le recevoir d'ici quelques jours. J'ai une grande nouvelle à t'annoncer. » Qu'est-ce qu'il voulait lui dire ? Elle n'en savait rien et elle n'en avait rien à faire. Mais comme d'habitude elle n'arrivait pas à lui tenir tête, quelques jours plus tard elle décolla pour aller à Sydney. Il était à l'aéroport, tout souriant et il y avait deux femmes avec lui. Maisie ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait, elle avait hâte d'avoir des explications. « Bonjour ma puce, tu as fait bon voyage ? » Elle n'avait pas bougé d'un centimètre, elle le fixait sans réellement comprendre, depuis quand il utilisait des surnoms comme ça ? Il avait jamais été tendre avec elle alors pourquoi maintenant ? C'était sans doute pour qu'elle prenne mieux sa grande nouvelle, d'ailleurs il ne tarda pas pour lui annoncer. « Je te présente ma femme et sa fille, en l'occurrence ta demi-sœur. » Aucun mot n'arriva à sortir de sa bouche tellement elle était choquée par la nouvelle.
Fin du flashback.


Un doux sourire s'afficha sur ses lèvres en repensant à tout ça, elle se dirigea vers l'eau marchant le plus loin possible essayant d'éviter tant bien que mal les vagues. Sa belle-famille elle ne la connaît pas vraiment, elle a du voir sa belle-mère et sa demi-soeur une dizaine de fois seulement dans sa vie, effectivement elle est très vite repartie vivre chez sa tante, il y a quelques années son père l'avait quasiment mise dehors alors il était hors de question qu'elle revienne vivre dans cette ville. Plus elle était loin de son père mieux elle se portait surtout depuis que celui-ci lui avait annoncé qu'il lui avait trouvé un futur prétendant. Et oui dans les familles de riches on suit les traditions. Sérieusement la seule et unique fille d'un homme d'affaire puissant n'a pas le droit d'être amoureuse d'un homme avec peu de ressource, il faut qu'il fasse parti d'une bonne famille. A cette idée Maisie leva les yeux au ciel et retourna sur la plage marchant un peu avant de gagner un petit coin tranquille dans lequel il n'y avait personne. Elle venait souvent ici quand ça n'allait pas fort, et là c'était le cas, elle n'avait pas envie de se marier avec quelqu'un qu'elle n'aimait pas surtout que son cœur appartenait déjà à quelqu'un.


Flashback – le 02 janvier 2014
Deux ans, voilà la durée de leur relation. C'est sans doute sa plus grande et belle histoire qu'elle a jamais vécu mais maintenant on peut en parler au passé. Il s’appelait Caleb, il était tout l'opposé d'elle, il n'avait que très peu d'argent, il était un simple barman et c'est à cause de tout ça que ça c'est terminé. Enfin pas directement, c'est surtout à cause de son père. Cet homme était plus affreux qu'elle ne le pensait... C'était un homme d'affaire riche, il était capable du pire avec sa fortune, il a menacé la belle de détruire la vie de son petit-ami si elle n'épousait pas l'homme qu'il lui aurait choisi. Il n'avait jamais aimé Caleb de toute façon. Il aurait tout fait pour l'éloigner de sa fille. Elle ne pouvait que s'incliner, elle ne voulait pas qu'il perde tous à cause d'elle. Et comme toujours il avait le dessus, depuis qu'elle était haute comme trois pommes, elle se pliait à ses ordres.
Fin du flashback.


Son cœur était brisé, sa vie était fichue, l'homme qu'elle aimait était parti. A cette pensée Maisie s'allongea sur le sol, regardant les nuages pendant qu'une larme coulait doucement le long de sa joue, elle ne savait plus quoi faire, elle n'avait pas envie de se marier avec un homme qu'elle n'aimait pas et puis il y avait autre chose... Elle venait de faire un test de grossesse qui c'était avéré être positif. Elle n'avait plus le choix il fallait qu'elle retrouve Caleb, elle devait lui parler. Maintenant ils n'étaient plus que tout les deux, il y avait un autre être...
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Edward M. Cullen - Les pensées sont révélatrice. [fini]
» [F] ▲ KATIE CASSIDY - Les rêves, les désirs et les espoirs sont les étoiles de nos vies
» [Aquarium/dressing] Mais où sont les étoiles de mer ?
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▸ OCEAN AVENUE :: 2 » wake up :: perfection isn't just about control :: ojai's in your hands-